Sysmex France
Menu
Urinary tract infections (UTI): a burning topic

Les infections urinaires (IU) : un sujet brûlant

Les infections urinaires (IU), parfois appelées « cystites » ou « infections de la vessie », sont des infections bactériennes du système urinaire. Le système urinaire comprend la vessie, les reins, les uretères (tubes qui vont des reins à la vessie) et l'urètre. Les infections urinaires sont assez courantes et généralement sans gravité, mais si vous en avez déjà souffert, vous savez à quel point elles peuvent être douloureuses et à quel point il est urgent de se faire soigner pour résoudre le problème.

La plupart des infections urinaires sont dues à des bactéries que l’on trouve normalement dans le tube digestif, comme E. coli., toutefois d'autres bactéries peuvent également en être à l'origine. De nombreux types de bactéries vivent dans les intestins, mais comme l’urine est stérile, le système urinaire est généralement exempt de bactéries. Ainsi, lorsque des bactéries indésirables sont introduites dans le système urinaire, elles peuvent déclencher une infection. Dans la plupart des cas, les bactéries remontent de l'urètre jusqu'à la vessie. On estime à 150 millions le nombre d'infections urinaires survenant chaque année dans le monde, ce qui en fait l'une des infections bactériennes les plus fréquentes. Parmi les personnes touchées par une infection urinaire, on estime que seuls 0,05 % environ sont des hommes. 

Il semble que les infections urinaires soient plus récurrentes chez les femmes en raison de leur anatomie. Près d'une femme sur trois aura eu une infection urinaire nécessitant un traitement antibiotique avant l'âge de 24 ans. Les femmes sont plus susceptibles de contracter des infections urinaires car leur urètre est beaucoup plus court que chez les hommes. L’ouverture de l’urètre étant plus proche de l’anus chez la femme, il est plus facile pour les bactéries présentes dans les selles de migrer jusqu’à l'urètre. Chez l’homme, l’infection urinaire est presque toujours le symptôme d'une autre affection. Souvent, l’infection s’est déplacée à partir de la prostate ou d’une autre partie du corps ou cela peut être le signe que quelque chose bloque les voies urinaires. 

Diagnostic

Remplissez le flacon - le laboratoire fait le reste

Lorsqu’on cherche à diagnostiquer une infection urinaire, la première étape consiste généralement en une simple analyse d'urine, effectuée à partir d'un échantillon. La recherche se dirige vers les bactéries ainsi que vers un nombre anormal de globules blancs et rouges. Le plus souvent, cela se fait à l’aide d’une bandelette réactive. Cette méthode est certes rapide, mais pas des plus précises ni des plus fiables, car elle peut générer un faux négatif. L’analyse urinaire en laboratoire peut également consister en une uroculture, qui indique au médecin quelle bactérie est à l’origine de l’infection et quels médicaments seront les plus efficaces – le délai risque juste d'être plus long. Il s’agit du scénario idéal en termes de spécificité, car procéder par devinette et administrer le mauvais antibiotique peut conduire à une augmentation de la résistance aux antibiotiques parmi les agents pathogènes des voies urinaires.

Traitement

Que se passe-t-il après le diagnostic d'une infection urinaire ?

Il existe des traitements holistiques et médicaux, voire une combinaison des deux, recommandés par les professionnels de santé. Certains recommandent de boire beaucoup de liquides afin d'évacuer les bactéries en vidant la vessie plus fréquemment. Vous avez peut-être aussi entendu ou vu sur certains sites médicaux que boire du jus de canneberge peut aider à prévenir les infections urinaires et/ou à s'en débarrasser. Certaines études suggèrent qu’elle peut effectivement aider à prévenir une infection, car la canneberge contient une substance qui empêche la bactérie E. coli d'adhérer aux parois de la vessie. Sans adhérence, les bactéries telles que E. coli ne peuvent pas infecter les voies urinaires. Vous pouvez trouver d’innombrables anecdotes dans les commentaires en ligne jurant que cela fonctionne pour eux, malgré les preuves scientifiques contradictoires. Mais les véritables héros en matière d'infections urinaires, ce sont les antibiotiques. 

Les antibiotiques, obtenus sur ordonnance, guérissent presque toujours une infection urinaire. Le traitement est donc généralement simple, bien que ces dernières années, il soit devenu plus compliqué en raison de la surprescription d'antibiotiques à large spectre. Il est important de consulter un médecin si vous pensez avoir une infection urinaire afin de recevoir le traitement antibiotique approprié.

Résistance aux antimicrobiens

Vous souhaitez en savoir plus ?

Consultez notre page sur la RAM (résistance aux antimicrobiens) pour comprendre pourquoi il est si important d'utiliser les antibiotiques et autres traitements antimicrobiens de manière appropriée.

Références

  1. Blahd, W. MD (reviewed by). (2017). ‘Slideshow: A Visual Guide to Urinary Tract Infections.’ 
  2. Bandukwala, N.Q. DO (reviewed by). (2018). ‘What Are Urinary Tract Infections (UTIs)?’
  3. Cox, D. 2017. ‘Everything you ever wanted to know about urinary tract infections.’
  4. Jepson, R. G., Williams, G., & Craig, J. C. (2012). Cranberries for preventing urinary tract infections. The Cochrane Library.
  5. Krieger, J. N., Ross, S. O., & Simonsen, J. M. (1993). Urinary tract infections in healthy university men. The Journal of urology, 149(5), 1046-1048. 
  6. Pevzner, H. (2018) ‘How to Prevent Urinary Tract Infections or UTIs’. 
  7. Raz, R., Chazan, B., & Dan, M. (2004). Cranberry juice and urinary tract infection. Clinical infectious diseases, 38(10), 1413-1419. 
  8. ‘Urinary Tract Infections (UTIs)’.
Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.