Sysmex France
Menu
[.FR-fr France (french)] Stem cell transplantation

Optimiser l’aphérèse et observer les premiers signes de réussite d’une greffe de cellules souches

Les patients concernés par un large spectre de pathologies, allant des leucémies et lymphomes aux tumeurs solides, bénéficient d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques (HSCT). Au départ, les cycles de chimiothérapie éradiquent les cellules hématopoïétiques et immunitaires, tant tumorales que saines, de sorte que les patients sont exposés aux infections durant cette période. Les cellules souches qui seront greffées sont prélevées à partir du sang de donneurs ou du patient après une stimulation par un agent qui stimule la libération de ces cellules de la moelle osseuse. Après la HSCT, la greffe de ces nouvelles cellules souches fait l’objet d’un suivi étroit.

Les analyseurs XN-Series offrent une approche simplifiée pour suivre les patients à l’aide d’une NFS, pendant et après la chimiothérapie, avant et durant l’aphérèse et au cours de la période post-greffe.

Avantages du suivi de vos patients ayant bénéficié d’une HSCT à l’aide d’une NFS de routine

  • Numération fiable des cellules souches hématopoïétiques (CSH) et des cellules progénitrices hématopoïétiques (HPC) durant l’aphérèse, comparable à une analyse de CD34 par cytométrie en flux.
  • Optimisation de la mobilisation et du temps de prélèvement grâce à cette analyse rentable des HPC.
  • Identification rapide d’une leucopénie, d’une thrombopénie ou d’une infection grave lors de la phase fébrile chez les patients subissant un traitement chimioréducteur avant une greffe de cellules souches, sur la base de paramètres uniques.
  • Suivi rapide et fiable de la greffe de cellules souches et du rétablissement médullaire en évaluant les taux de réticulocytes et de plaquettes immatures dans le sang périphérique.
  • Numération fiable des plaquettes, même à des taux très faibles, accompagnée d'une numération des plaquettes immatures, permettant de guider la prise de décision clinique quant à une potentielle transfusion plaquettaire.
  • Évaluation du nombre de globules blancs (WBC), même à des concentrations aussi faibles que 30 WBC/μl.
Rétablissement de la moelle osseuse après une chimiothérapie

Suivi durant la chimiothérapie

Une femme de 52 ans atteinte d’un cancer de l’ovaire a subi quatre cycles de chimiothérapie. Durant les différents cycles de la chimiothérapie, une NFS a été réalisée à intervalles réguliers sur un analyseur XN-Series afin d’identifier d’éventuelles complications. Le premier jour du troisième cycle, la numération des globules rouges (RBC 2,88 x 106 cellules/μl, hématocrite (HCT) 24,9 %) ainsi que la numération des globules blancs (2,2 x 103 cellules/μl) et la numération des plaquettes (36 x 103 cellules/μl) avaient diminué, mais sans atteindre des niveaux alarmants. La fraction de plaquettes immatures (IPF) était de 6,1 %.

Le huitième jour du troisième cycle, la numération des plaquettes a atteint un niveau extrêmement bas (PLT 21 x 103 cellules/μl) tandis que les numérations érythrocytaire et leucocytaire montraient déjà une légère hausse. L’IPF était nettement élevé (IPF : 47 %, plage normale : 0,9–7,0 %), ce qui suggérait une production effective et importante de nouvelles plaquettes par la moelle osseuse. Selon l’évaluation du clinicien, l’état de la patiente était stable et indiquait un rétablissement. Une chimiothérapie a donc été administrée comme prévu et la patiente est rentrée chez elle pour sa convalescence.

Les analyses de suivi ont montré que l’IPF avait prédit très précisément l’augmentation du nombre de plaquettes (PLT 125 x 103 cellules/μl au début du quatrième cycle) et contribué à éviter une transfusion inutile, coûteuse et potentiellement dangereuse de concentrés plaquettaires.

Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.