Sysmex France
Menu

Calendrier scientifique – octobre 2021

Écarter une infection urinaire après une prostatectomie

Quels sont les résultats potentiels d’une analyse urinaire après une intervention chirurgicale, par exemple après une prostatectomie ?

Microalbuminurie

GR isomorphes

GR dysmorphiques

Pyurie

Cylindres

Cellules épithéliales des tubules rénaux

Congratulations!

That's the correct answer!

Sorry! That´s not completely correct!

Please try again

Sorry! That's not the correct answer!

Please try again

Notice

Please select at least one answer

Contexte scientifique

Avec plus de 150 millions de cas enregistrés chaque année, les infections des voies urinaires (IVU) font partie des infections les plus courantes dans le monde [1]. Elles constituent l’une des principales infections nosocomiales, représentant jusqu’à 12 % de toutes les infections contractées à l’hôpital. Le cathétérisme est l’une des principales causes des infections urinaires associées aux cathéters (IUAC) et peut donc compliquer le traitement des patients hospitalisés [2].

L’ablation chirurgicale partielle ou complète de la prostate (prostatectomie) est une intervention médicale courante dans le contexte de l’hypertrophie bénigne de la prostate et du cancer de la prostate. L’hypertrophie de la prostate peut être à l’origine de divers symptômes urinaires, notamment de la rétention urinaire ainsi que des symptômes obstructifs et irritatifs. L’infection des voies urinaires peut avoir des répercussions sur la prostatectomie en pré- ou postopératoire. L’infection préopératoire des voies urinaires inférieures s’observe chez 15 % des patients ayant subi une prostatectomie – symptôme fréquent chez les hommes d’âge moyen. L’infection urinaire postopératoire est détectée chez 7,5 % des patients ayant subi une prostatectomie et peut être due à la pose d’un cathéter [3].

Les premiers résultats postopératoires rapportés pour la prostatectomie sont positifs, ne montrant des complications que dans 17 % des cas. Avec une incidence de 5 %, les infections urinaires constituent le deuxième événement postopératoire le plus fréquent [4].

En outre, une prostatectomie peut déclencher un état inflammatoire par l’intervention chirurgicale elle-même. Mais écarter toute infection urinaire supplémentaire peut aider à distinguer infections et inflammations et ainsi influer sur les décisions thérapeutiques.

Furthermore, a prostatectomy can cause an inflammatory condition through the surgical intervention itself. However, excluding the additional UTI can help differentiate infections and inflammations and thus influence treatment decisions.

Résultats numériques

Après une prostatectomie, un patient pourvu d’un cathéter présente de légers symptômes d’infection urinaire des voies urinaires inférieures. Un échantillon d’urine a d’abord été analysé de façon automatisée à l’aide d’une bandelette de test Meditape 11A sur l’UC-3500. L’échantillon s’est avéré négatif au test des nitrites, mais a révélé la présence d’une pyurie et d’une hématurie. Puisqu’un test négatif aux nitrites ne suffit pas à écarter une infection urinaire en présence de symptômes liés à l’infection, une autre analyse des particules urinaires a été effectuée.

La détection par cytométrie en flux des particules sur l’UF-5000 a confirmé la pyurie avec 183,5 GB/µl et l’hématurie avec 1 983,2 GR/µl. De plus, la distribution du scattergramme pour les GR met en évidence la présence de GR isomorphes, indiquant un saignement dans les voies urinaires inférieures. L’analyse des particules n’a révélé aucune cellule bactérienne ou fongique, ce qui permet d’exclure avec certitude la bactériurie et d’écarter directement l’infection urinaire [5]. La pyurie et l’hématurie peuvent donc être le résultat du cathétérisme et de l’irritation urothéliale qui lui est associée, mais elles constituent également un résultat postopératoire courant et non pathologique chez les patients ayant subi une prostatectomie [6].

Le cas de ce patient démontre le potentiel de la série UF pour écarter une infection des voies urinaires après une prostatectomie afin d’éviter des traitements et des procédures diagnostiques inutiles.

Références

Further readings

Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.