Sysmex France
Menu

Calendrier scientifique – mars 2021

Détection précoce de la néphropathie diabétique

Quels facteurs favorisent le plus la néphropathie diabétique ?

Hyperglycémie persistante

Lipémie

Inflammation

Hypertension systémique

Réponse auto-immune

Hypertension glomérulaire

Congratulations!

That's the correct answer!

Sorry! That´s not completely correct!

Please try again

Sorry! That's not the correct answer!

Please try again

Notice

Please select at least one answer

Contexte scientifique

L’insuffisance rénale chronique (IRC) correspond à des ‘anomalies persistantes affectant la structure et/ou la fonction rénale, pendant plus de trois mois’ [1], dont l’hypertension, le diabète et l’obésité sont les principaux facteurs de risque, que ce soit pour la survenue ou la progression de l’IRC. Rien de surprenant donc à ce que la prévalence de l’IRC soit en augmentation (9,1 %) puisque ces maladies, caractéristiques de notre civilisation, sont en constante progression depuis les années 1990. En plus de l’impact individuel sur la qualité de vie des patients, l’IRC représente une charge importante qui pèse sur les dépenses de santé et sur la société [2].

Le taux d’albumine dans les urines est un indicateur majeur du développement d’une IRC, en plus du taux de filtration glomérulaire estimé (DFGe). Il est essentiel de faire la différence entre une albuminurie modérée et une albuminurie sévère. La détection précoce d’une albuminurie modérée permet d’inverser la tendance dans l’IRC, alors qu’une albuminurie sévère est irréversible et engage une course contre la montre avant la survenue d’une insuffisance rénale terminale. [3]

Dans le cas qui nous intéresse, un patient de 68 ans souffrant depuis longtemps d’obésité et de diabète a consulté de lui-même son médecin pour un bilan de routine. Une hyperglycémie persistante a conduit à mener une analyse d’échantillon urinaire par bandelette. Celle-ci a révélé une augmentation de l’albumine et des protéines dans les urines, de même qu’une augmentation des ratios albumine/créatinine et protéines/créatinine. Une albuminurie et une protéinurie persistantes indiquent clairement une altération de la barrière de filtration glomérulaire. Une analyse supplémentaire des particules urinaires a donc été réalisée et a révélé la présence de cellules épithéliales tubulaires rénales. Le médecin suspectait une albuminurie modérée et une légère altération glomérulaire, indiquant la survenue d’une IRC.

L’albuminurie modérée qui était suspectée a été confirmée finalement par dosage immunonéphélométrique et des mesures, dont l’ajustement du diabète par surveillance glycémique étroite et une perte de poids, ont été prises dans le but de stopper l’IRC et d’en inverser l’évolution.

Dans beaucoup de pays, la survenue de l’IRC provoquée par les maladies du monde civilisé ne fait pas l’objet d’une surveillance généralisée. Le cas de ce patient illustre bien l’importance d’un dépistage massif de l’IRC dans les populations à risque et le fait que l’analyse par bandelettes est un bon moyen de surveiller l’albuminurie. Combiner les bandelettes Meditape 11A à un appareil de la gamme UC permet d’obtenir, pour la première fois, une qualité d’analyse comparable aux dosages immunologiques quantitatifs à partir d’un simple test par bandelettes [4].

La détection de l’albuminurie par bandelettes permet de réduire significativement les coûteux dosages immunochimiques par voie humide, donc d’abaisser les coûts [5], tout en confirmant le potentiel du dépistage de l’IRC par bandelettes parmi les groupes à risque.

Références

[1] KDIGO (2012) Clinical Practice Guideline for the Evaluation and Management of Chronic Kidney Disease. Kidney Int. Suppl. 2013; 3:1–150.

[2] GBD Chronic Kidney Disease Collaboration (2020) Global, regional, and national burden of chronic kidney disease 1990–2017: A systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2017. Lancet 395:709–33.

[3] Chapter 1: Definition and classification of CKD. Kidney Int. Suppl. 2013; 3:19–62.

[4] Delanghe JR, Himpe J, De Cock N, Delanghe S, De Herde K, Stove V and Speeckaert MM (2017) Sensitive albuminuria analysis using dye-binding based test strip. Clin Chim Acta 471:107–12.

[5] Salinas M, Lopez-Garrigos M, Flores E, Lugo J and Leiva-Salinas C (2020) Urinary albumin strip assay as a screening test to replace quantitative technology in certain conditions. Clin Chem Lab Med 57(2):204–9.

Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.