Sysmex France
Menu

Calendrier scientifique - août 2021

Parmi les principales espèces pathogènes suivantes, quelle est celle à l’origine de la méningite bactérienne chez l'adulte ?

Drosophila melanogaster (ou mouche du vinaigre)

Le virus d'Epstein-Barr

Neisseria meningitidis

Haemophilus influenzae

Congratulations!

That's the correct answer!

Sorry! That´s not completely correct!

Please try again

Sorry! That's not the correct answer!

Please try again

Notice

Please select at least one answer

Contexte scientifique

La méningite est une inflammation aiguë des membranes entourant l’intégralité de notre système nerveux central - le cerveau et la moelle épinière. Il s'agit d'une infection grave provoquée par des virus, des bactéries ou tout autre agent pathogène capables de quitter le sang périphérique pour infecter le liquide céphalorachidien. Les symptômes les plus caractéristiques sont la raideur de la nuque, un accès brutal de fièvre et de violents maux de tête. En raison de la proximité de l'inflammation avec le cerveau et la moelle épinière, la méningite figure parmi les affections médicales potentiellement mortelles [1].

La méningite causée par des bactéries est particulièrement dévastatrice. Parmi tous les types de méningite, c'est elle qui inflige, au niveau mondial, le plus lourd tribu [2]. Il est à noter que la méningite à méningocoques, causée par Neisseria meningitidis, touche principalement les nourrissons, les jeunes enfants et les adolescents. Elle est présente avec des incidences élevées dans ce que l'on appelle la « ceinture de la méningite », géographiquement située dans la région de l'Afrique subsaharienne, du Sénégal à l'Éthiopie. Si les méningocoques sont la principale cause chez les jeunes, les méningites bactériennes, chez l'adulte, proviennent à la fois des méningocoques et des pneumocoques (Streptococcus pneumoniae).

De nos jours, les vaccinations aident à prévenir l'infection par les principaux agents pathogènes responsables. Néanmoins, un diagnostic précoce et une analyse en laboratoire sont cruciaux pour une antibiothérapie précise et appropriée pour la méningite bactérienne.

La confirmation diagnostique en laboratoire de la méningite bactérienne se fait principalement par culture, tests de détection d'antigènes ou résultats de coloration de Gram obtenus à partir d'échantillons de liquide céphalorachidien (LCR). De plus, il est capital de procéder à la numération cellulaire différentielle des globules blancs (GB), des cellules polymorphonucléaires (PMN) et des cellules mononucléaires (MN) dans les échantillons de LCR de patients avec suspicion de méningite [3]. En effet, la numération cellulaire peut aider à la prise de décision clinique chez les patients recevant une antibiothérapie et donc favoriser une administration raisonnée des antibiotiques.

Résultats numériques

L'analyse de l'échantillon de LCR d'un patient a révélé un nombre extrêmement élevé de cellules nucléées (TC-BF# = 2277 cellules/μl) sur l'analyseur de la série XN. La proportion de globules blancs était de 2274 cellules/μl. Les globules rouges étaient pratiquement absents, excluant de facto une ponction traumatique. En outre, une affection maligne a été exclue, car la proportion de cellules hautement fluorescentes (HF-BF) était négligeable.

Ainsi, ces résultats numériques suggèrent fortement une maladie infectieuse sous-jacente.

Interprétation du scattergramme

Le scattergramme WBC-BF de l'analyseur de la série XNen mode fluide corporel (XN-BF) différencie les fractions de cellules polymorphonucléaires (PMN) des cellules nucléaires (MN). Dans cette mesure du LCR, une fraction prédominante de PMN (zone bleu clair, PMN = 91,7 %) a été observée avec quelques débris (bleu foncé) adjacents au nuage PMN, ce qui suggère une interférence.

Par conséquent, l'échantillon a de nouveau été mesuré à l'aide d'un analyseur UF-5000, qui a détecté la présence de bactéries.

Comparable à l'analyse en mode XN-BF, l'analyse de l'échantillon en mode fluide corporel à l'aide de l'UF-5000 a confirmé les conclusions du diagnostic. Un nombre élevé de globules blancs (GB 2536,8 cellules/µl) a été détecté, lesquels sont différenciés en MN (235,8 cellules/µl) et PMN (2301 cellules/µl). La part élevée de PMN, s’élevant à 90,7 % de la population totale de globules blancs, indique donc une infection bactérienne.

Grâce au canal CB, l'UF-5000 permet la détection et la quantification des cellules bactériennes et vient donc étayer le diagnostic de la méningite bactérienne. Ceci est mis en évidence par une concentration élevée de cellules bactériennes : 2011,4 cellules bactériennes/µl. La distribution des cellules bactériennes dans le scattergramme BACT suggère une infection par des bactéries Gram-négatives. Cependant, des examens diagnostiques supplémentaires, tels qu'une coloration de Gram microscopique, sont toujours nécessaires pour confirmer le statut Gram.

L’analyse Cytospin réalisée ensuite a mis en évidence la présence massive de neutrophiles segmentés et de bactéries intra- et extracellulaires, venant ainsi encore appuyer le diagnostic de méningite bactérienne.

Ce cas particulier montre comment les analyseurs d'hématologie de la série XN et les analyseurs d'urine de la série UF se complètent parfaitement les uns les autres, permettant une prise en charge rapide des patients.

Références

[1] https://www.who.int/health-topics/meningitis, visited 2 June 2021.

[2] https://www.who.int/immunization/monitoring_surveillance/burden/vpd/surveillance_type/sentinel/meningitis_surveillance/en/, visited 2 June 2021.

[3] Buoro S et al. 2018: Two-site evaluation of the diagnostic performance of the Sysmex XN Body Fluid (BF) module for cell count and differential in Cerebrospinal Fluid. Int J Lab Hem. 2017; 1–8.

Discover our SEED

Body fluid cell counts – how to perform and interpret the results
Fluids present in body cavities or hollow organs can be of physio-logical or pathological origin. The indication for an analysis of body fluids covers a wide range of diagnostic reasons and is therefore part of the diagnostic workup in most routine laboratories.
Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.