Sysmex France
Menu

Détecter la carence en fer

XTRA ARTICLE DU NUMÉRO 2/2019

 

Les paramètres Hypo-He, RET-He et Delta-He sont des marqueurs utiles au diagnostic de l'anémie. Deux points de vue, en clinique et en laboratoire, sur l'utilisation de ces paramètres pour surveiller l'approvisionnement en fer de la moelle osseuse

Entretien : Ramona El Fatmi

« Un nouveau biomarqueur cellulaire »

 

Delta-He est un paramètre utile, et pas seulement pour la carence en fer, explique le professeur adjoint Dr Mathias Zimmermann, spécialiste en médecine de laboratoire et médecin-chef du service central de médecine de laboratoire des hôpitaux de la DRK (Croix-Rouge allemande) à Berlin.

Dr Zimmermann, quelle importance accordez-vous personnellement à l'équivalent du contenu réticulocytaire en hémoglobine ?

RET-He est, à mon avis, un très bon biomarqueur pour l'approvisionnement en fer dans l'érythropoïèse. Il revêt une grande importance dans le diagnostic du métabolisme du fer et constitue désormais un paramètre de routine établi. Il donne aux cliniciens une très bonne vue d'ensemble pour savoir si le patient présente les premiers stades d'une carence en fer ou non. Ce paramètre est également fortement standardisé et peut être mesuré 24 heures sur 24 de manière très rapide et rentable. Il s'agit donc d'un paramètre fréquemment demandé, notamment dans les services de médecine interne, de gynécologie et de pédiatrie, mais aussi dans les services de chirurgie qui souhaitent vérifier avant l'opération si le patient souffre d'anémie. L'objectif est simplement de voir si la moelle osseuse fonctionne bien au niveau de l’érythropoïèse.

Delta-He constitue un autre paramètre, moins connu que RET-He. Que pensez-vous de ce paramètre ?

Delta-He est un nouveau biomarqueur cellulaire qui s'est fait une place sur XN-Series en mesurant les réticulocytes. Il faut aller un peu plus loin pour expliquer son utilisation : lorsque des bactéries entrent dans notre corps et déclenchent une inflammation, les processus en jeu depuis des millions d'années sont fondamentalement similaires chez tous les êtres vivants. Elles provoquent une augmentation de certaines cytokines, c'est-à-dire des messagers du système immunitaire, notamment l'interleukine-6. Ce premier signal d'alarme non spécifique déclenche alors diverses réactions qui se traduisent par une augmentation de l'hepcidine, une protéine caractéristique de la phase inflammatoire aiguë. Celle-ci assure l'internalisation des protéines transmembranaires d'exportation du fer à partir de la surface cellulaire.

Cela signifie que le fer est emprisonné dans les cellules et ne retourne pas dans le flux sanguin avant que le taux d'hepcidine ne chute. Il s'agit d'un mécanisme de protection de l'organisme qui permet de couper l'approvisionnement en fer dont les bactéries envahissantes ont besoin pour leur croissance. Mais cela signifie aussi qu'il n'y a pas assez de fer disponible pour l'érythropoïèse. En conséquence, le contenu réticulocytaire en hémoglobine est plus faible et la valeur Delta-He devient négative parce que les concentrations d'hémoglobine dans les globules rouges matures dépassent celles des jeunes réticulocytes. Normalement, c'est l'inverse. Une fois l'infection combattue, l'expression d'hepcidine diminue et les transporteurs de fer retournent à la surface des cellules pour que le fer puisse être absorbé et redevienne disponible pour l'érythropoïèse : le réticulocyte chargé d'une plus grande quantité d'hémoglobine (fer) devient plus gros que le globule rouge mature et le Delta-He redevient positif.

Quelle est l'importance du Delta-He dans ces circonstances ?

Delta-He correspond à la différence entre le contenu en hémoglobine des réticulocytes récemment formés (RET-He) et le contenu en hémoglobine des globules rouges matures (RBC-He). Le Delta-He a habituellement une valeur positive comprise entre +2 pg et +8 pg, mais devient négatif en quelques heures sous l'effet d'une déficience en fer due à l’inflammation. Si la valeur Delta-He chute soudainement pour devenir négative, vous pouvez supposer que le patient développe très probablement une réaction de phase inflammatoire aiguë ou un sepsis. En cas de sepsis, le Delta-He peut rapidement passer à -4 pg, -6 pg voire -8 pg. Lorsque le traitement est efficace, si le patient répond aux médicaments et que l'infection (ou l'inflammation) est bloquée, le Delta-He peut rapidement vous dire si la moelle osseuse dispose de suffisamment de fer, auquel cas il redevient positif. Dans le cas d'une anémie ferriprive, on ne s'attend pas à ce que la valeur Delta-He soit négative. Tant que la composante inflammatoire est absente, le rapport entre les concentrations réticulocytaires d'hémoglobine et les globules rouges ne subit pas de modification pathologique, donc la valeur reste positive. Ce n'est que lorsqu'il y a une inflammation que la valeur devient négative.

Cela signifie-t-il que Delta-He pourrait également jouer un rôle dans le suivi ?

Certainement. Il serait facile de combiner les paramètres Delta-He et RET-He dans un diagramme diagnostique, avec RET-He en ordonnée et Delta-He en abscisse. Nous le divisons en neuf champs qui vous permettent ensuite de constater si le patient souffre d'une maladie inflammatoire, d'une carence en fer ou d’une thalassémie, sur le modèle du « diagramme de Thomas ».

Comment utiliser le Delta-He dans la routine du laboratoire ?

Nos cliniciens utilisent RET-He comme paramètre de routine établi. Il nous faut encore les informer à propos du Delta-He au moyen de conférences ou de documentations. Mais je pense qu'il peut avantageusement compléter, voire remplacer, des paramètres classiques de la phase inflammatoire aiguë tels que la CRP (protéine C-réactive) ou la PCT (procalcitonine) en cas de suspicion de sepsis, s'il est associé à d'autres marqueurs. Nous-mêmes, comme d'autres groupes, avons mené des études combinant les nouveaux marqueurs hématologiques cellulaires à d'autres. Nous avons constaté qu'avec le Delta-He et d'autres paramètres, une infection bactérienne systémique peut être détectée très tôt car ils réagissent plus rapidement que la CRP et la PCT. À l'avenir, ce paramètre pourrait apporter un bénéfice diagnostique et la possibilité de voir si le traitement fonctionne ou non.

Résumé

  • Delta-He correspond à la différence entre le contenu en hémoglobine des réticulocytes récemment formés (RET-He) et celui des globules rouges matures (RBC-He).
  • Associé à d'autres paramètres, le paramètre Delta-He peut accélérer le diagnostic des infections bactériennes systémiques.

Source de l'image : Lene Münch

Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.