Sysmex France
Menu

Fraction de plaquettes immatures - IPF

Qu'est-ce que la fraction des plaquettes immatures ?

Le niveau d’IPF augmente (%IPF) à mesure que la moelle osseuse produit plus de plaquettes. La mesure de l'IPF reflète donc la production de plaquettes de moelle osseuse à partir d'un échantillon de sang périphérique, comme une numération des réticulocytes reflète la production de globules rouges.

La fraction de plaquettes immatures est un paramètre moderne permettant de mesurer les plaquettes jeunes et en l’occurrence réticulées dans le sang périphérique. Les analyseurs d'hématologie XN-Series de Sysmex équipés de PLT-F offrent deux paramètres de diagnostic : le nombre en valeur absolue des plaquettes immatures (IPF#) et la fraction de plaquettes immatures par rapport aux plaquettes matures (IPF%).

Le niveau d'IPF augmente en cas d'élévation de la production de plaquettes par la moelle osseuse. En conséquence, leur mesure donne une évaluation de la production de plaquettes par la moelle osseuse à partir d'un échantillon de sang périphérique, de la même manière que la numération des réticulocytes renseigne sur la production de globules rouges.

Pourquoi quantifier les plaquettes immatures ?

Le %IPF présente une grande utilité clinique dans le diagnostic de laboratoire et le traitement de la thrombopénie en raison de sa faculté à corréler des niveaux élevés d’IPF avec une augmentation de la destruction des plaquettes périphériques. Ceci est particulièrement utile pour appuyer le diagnostic de purpura thrombopénique immunologique, purpura thrombopénique thrombotique et pour les différencier de la suppression de moelle osseuse ou d'une insuffisance médullaire. Dans ce dernier cas, la valeur de l’IPF serait faible.

Le %IPF peut également être une mesure sensible permettant d'évaluer le rétablissement de la thrombopoïèse durant une chimiothérapie aplasique et est suggérée comme étant utile pour le suivi des patients après une chimiothérapie et une transplantation de cellules souches hématopoïétiques. Dans certains centres de cancérologie et d'hématologie spécialisés par exemple, l’IPF est pris en considération lors des transfusions de plaquettes. Les transfusions ne peuvent être envisagées que si les valeurs d’IPF n'augmentent pas, car cela indiquerait une faible activité thrombopoïétique intrinsèque.

Les plaquettes immatures et plus réactives ont un potentiel prothrombotique accru et sont plus résistantes à l'inhibition fonctionnelle par l'aspirine et les antagonistes des récepteurs P2Y12. Par conséquent, de nombreuses publications ont montré que la numeration en valeur absolue des IPF est une mesure de la réactivité plaquettaire résiduelle. L’IPF est un prédicteur de l'efficacité du traitement antiplaquettaire et peut être utilisé pour évaluer le risque de futurs événements thrombotiques cardiovasculaires.


Où utiliser l'IPF ?

  • Les hôpitaux et les services s’occupant des maladies cardiovasculaires.
  • Les hôpitaux disposant de services d’onco-hématologie
  • Les services de pédiatrie / néonatologie pour le diagnostic différentiel de la thrombopénie juvénile et/ou le suivi de l'évolution de thrombopénie.

Avantages

  • Différencier les raisons de consommation des raisons de production dans le cas de la thrombopénie.
  • Éviter une biopsie de la moelle osseuse avec des avantages évidents pour le patient.
  • L’IPF permet de mieux distinguer les causes de la thrombopénie que le volume plaquettaire moyen (MPV), car les plaquettes jeunes ne sont pas nécessairement plus grandes
  • Valider de manière fiable même avec un nombre de plaquettes très faible.
  • Le paramètre de diagnostic IPF# est disponible en routine
  • Très utile pour l'évaluation des risques et le suivi thérapeutique des maladies coronariennes.

Copyright © Sysmex Europe GmbH. All rights reserved.
Information

Nous informons les visiteurs que ce site Internet est, uniquement, à destination des professionnels de santé (*)
Merci de confirmer que vous êtes un professionnel de santé (*)

(*) Un professionnel de santé est défini comme toute personne habilitée à prescrire, dispenser ou utiliser des DMDIV (Dispositifs Médicaux de Diagnostic In Vitro) dans l’exercice de son art.

Excusez-nous.

Cette page est réservée aux professionnels. Ils ne sont pas autorisés.

Personnalisez vos paramètres

Nous utilisons des cookies pour vous permettre une utilisation optimale de notre site web et pour améliorer notre communication avec vous. Nous tenons compte de vos choix et nous n’utilisons que les données pour lesquelles vous nous donnez votre consentement.

* Peut conduire à des restrictions dans les contenus et l’expérience d’utilisateur
Détails sur les cookies
Cookies strictement nécessaires
Ces cookies contribuent à l’exploitation de notre site web en autorisant des fonctions de base, telles que la navigation sur le site et l’accès à des zones sécurisées de notre site web. Notre site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Cookies de statistiques
Ces cookies nous aident à comprendre comment des visiteurs interagissent avec notre site web, en récoltant des informations de façon anonyme. Ces informations nous permettent d’améliorer constamment notre offre.
Cookies marketing
Ils sont utilisés pour tracer des visiteurs sur des sites web. Ils ont pour objet de montrer des annonces pertinentes et attractives à chaque utilisateur et donc précieuses pour les éditeurs et les annonceurs tiers.