Cellule souche ayant un potentiel d’auto-renouvellement et de différenciation en n’importe quel type de lignée cellulaire sanguine..

Cellule souche hématopoiétique

Lymphocyte B mature dans le sang périphérique, qui ne peut être clairement distingué des autres sous-groupes lymphocytaires sur le plan morphologique. Les lymphocytes du système immunitaire adaptatif reconnaissent spécifiquement l’antigène porté par les agents menaçant l’organisme et les détruisent.

Lymphocyte B

Précurseur des lymphocytes B dans les ganglions lymphatiques.

Pro-B

Cellule Natural Killer, ou cellule NK, type de lymphocyte cytotoxique. Pour reconnaître et détruire les agents étrangers qui menacent l’organisme, les lymphocytes du système immunitaire inné déclenchent une réponse immédiate contre toute attaque virale.

Cellule Natural Killer (NK)

Précurseur des cellules NK dans la moelle osseuse.
Il est souvent difficile d’établir une distinction entre les cellules blastiques de la lignée myélocytaire, monocytaire ou mégacaryocytaire et les lymphoblastes. D’autres techniques, telles qu’un immunophénotypage par cytométrie en flux, sont nécessaires pour déterminer l’origine cellulaire.

Lymphoblaste

Lymphocyte T mature dans le sang périphérique, qui ne peut être clairement distingué des autres sous-groupes lymphocytaires sur le plan morphologique. Les lymphocytes du système immunitaire adaptatif reconnaissent spécifiquement l’antigène porté par les agents menaçant l’organisme et les détruisent.

Lymphocyte T

Précurseur des lymphocytes T dans le thymus.

Pro-T

Progéniteur précoce qui se différencie en lignée lymphoïde. Il donne naissance aux précurseurs des lymphocytes T et B, ainsi qu’aux cellules natural killer (NK). Les progéniteurs lymphoïdes quittent la moelle osseuse pour terminer leur maturation dans le thymus et les ganglions lymphatiques.

Progéniteur
commun lymphoide

Cellule progénitrice précoce qui se différencie principalement en lignée lymphoïde. Toutefois, elle conserve encore le potentiel de s’engager dans la voie de différenciation myéloïde.

Progéniteur multipotent à potentialité lymphoïde
(LMPP - lymphoid-primed multipotent progenitor)

Plaquette mature circulant dans le sang périphérique.

Plaquette

Plaquette immature contenant encore des acides nucléiques. Ce stade cellulaire est déjà libéré dans le sang périphérique.

Plaquette réticulée

Cellule à l’origine de la formation des plaquettes : son cytoplasme subit une restructuration massive pour produire des extensions cytoplasmiques d'aspect bulbaire, dénommées « proplaquettes » qui se fragmentent et sont libérées pour générer les plaquettes.

Mégacaryocyte

Précurseur de cellules à l’origine de la formation des plaquettes.

Promégacaryocyte

Premier précurseur de la lignée des plaquettes.
Il est souvent difficile d’établir une distinction entre les cellules blastiques de différentes lignées, de sorte qu'un immunophénotypage par cytométrie en flux (CMF) peut être nécessaire pour déterminer l’origine cellulaire.

Mégacaryoblaste

Erythrocyte mature totalement dépourvu d’acides nucléiques, circulant dans le sang périphérique.

Globule rouge

Erythrocyte immature présentant encore des acides nucléiques dans le cytoplasme.

Réticulocyte

Erythrocytenucléé au stade le moins immature contenant un cytoplasme rose et un noyau de petite taille.

Érythroblaste orthochromatophile

Erythrocyte nucléé à un stade immature intermédiaire contenant un noyau de taille moyenne et un cytoplasme bleuté à rose, dont le changement de couleur est dû à l’induction de la synthèse de l’hémoglobine.

Érythroblaste polychromatophile

Erythrocyte nucléé au stade le plus immature contenant un cytoplasme bleuté (basophile) et un noyau de grande taille.

Érythroblaste basophile

Première cellule précurseur des érythrocytes.
Pour établir une distinction entre les cellules blastiques de différentes lignées, il peut être nécessaire de réaliser un immunophénotypage par cytométrie en flux.

Proérythroblaste

Progéniteur intermédiaire qui ne peut se différencier qu’en érythrocyte ou mégacaryocyte.

Progéniteur
mégacaryocytaire-érythroïde

Basophile mature qui peut libérer de l’histamine et de l’héparine en réponse à une suspicion d’infection.

Granulocyte basophile

Granulocyte neutrophile légèrement immature contenant un noyau non segmenté ; ces cellules peuvent apparaître dans le sang périphérique au cours d’un « left shift ».

Granulocyte basophile non segmenté

Granulocyte basophile immature n’ayant plus de possibilité de division cellulaire et dans lequel la synthèse protéique s'est arrêtée.

Métamyélocyte basophile

Granulocyte basophile à un stade assez immature dans lequel apparaît la granulation secondaire spécifique qui caractérise cette sous-population.

Myélocyte basophile

Cellule progénitrice pouvant être à l’origine de n’importe quelle lignée cellulaire sanguine.

Progéniteur multipotent

Progéniteur précoce capable de se différencier en n’importe quelle cellule d’une lignée myéloïde, en érythrocyte ou en mégacaryocyte.

Progéniteur
commun myéloïde

Ce progéniteur intermédiaire donne naissance aux lignées monocytaire et granulocytaire.

Progéniteur
granulocytaire monocytaire

Premier précurseur de la lignée des cellules granulocytaires, dont il représente le premier stade identifiable au microscope. Il peut encore être nécessaire de réaliser un immunophénotypage par cytométrie en flux (CMF) pour déterminer l’origine cellulaire.

Myéloblaste

Précurseur des sous-populations granulocytaires. C’est le stade au cours duquel la granulation primaire se produit.

Promyélocyte

Granulocyte éosinophile à un stade assez immature dans lequel la séparation propre à cette sous-population a lieu par granulation secondaire spécifique.

Myélocyte éosinophile

Granulocyte éosinophile immature n’ayant plus de possibilité de division cellulaire et dans lequel la synthèse protéique s'est arrêtée.

Métamyélocyte éosinophile

Granulocyte éosinophile légèrement immature contenant un noyau non segmenté ; ces cellules peuvent apparaître dans le sang périphérique au cours d’un « left shift ».

Granulocyte éosinophile non segmenté

Éosinophile mature jouant un rôle dans la phagocytose et la chimiotaxie, et capable de tuer les parasites, d’inhiber la dégranulation des mastocytes et de neutraliser l’histamine.

Granulocyte éosinophile

Neutrophilic myelocyte    Granulocyte neutrophile assez immature dans lequel la séparation propre à cette sous-population a lieu par granulation secondaire.

Myélocyte neutrophile

Granulocyte neutrophile immature n’ayant plus de possibilité de division cellulaire et dans lequel la synthèse protéique s'est arrêtée.

Métamyélocyte neutrophile

Granulocyte neutrophile légèrement immature contenant un noyau non segmenté ; ces cellules peuvent apparaître dans le sang périphérique au cours d’un « left shift ».

Granulocyte neutrophile non segmenté

Neutrophile mature contenant un noyau nettement segmenté ; ses fonctions sont la phagocytose, un mécanisme de défense immunitaire non spécifique, et  – dans les tissus – une défense au niveau de la muqueuse contre les bactéries et les champignons.

Granulocyte neutrophile

Premier précurseur monocytaire. Il est souvent difficile d’établir une distinction entre les cellules blastiques de différentes lignées, de sorte qu'un immunophénotypage par cytométrie en flux peut être nécessaire pour déterminer l’origine cellulaire.

Monoblaste

Cellule précurseur monocytaire de grande taille ayant encore la possibilité d’une division cellulaire.

Promonocyte

Monocyte mature, qui migre du sang périphérique vers les tissus où il se différencie en macrophage capable de phagocyter les pathogènes nocifs ou les cellules mortes, en cours d’apoptose, de nécrose ou endommagées dans le sang.

Monocyte

Sang périphérique 

Ganglions lymphatiques 

Moelle osseuse 

Moelle osseuse 

Sang périphérique 

Thymus

Moelle osseuse